Romain Miclo, sa thèse sur le DDMRP : une première européenne !

« Cette thèse était une première pierre ; elle a justifié l’intérêt d’approfondir les recherches sur le DDMRP et les concepts « Demand Driven » en général, indique Romain Miclo.

Mes travaux de thèse étaient uniquement centrés sur le modèle opératoire (DDMRP) : les niveaux tactique (DDS&OP) et stratégique (Adaptative S&OP) sont des perspectives de recherche tout à fait pertinentes, et qui permettront – nous l’espérons – de répondre aux enjeux d’agilité et de résilience, qualités désormais indispensables aux entreprises. »

Après 1 an d’embargo, la thèse de Romain Miclo est disponible en ligne.

En décembre 2016, Romain Miclo, doctorant AGILEA & IMT Mines Albi avait soutenu sa thèse : la première en Europe à s’intéresser à DDMRP. Intitulée « Challenging the Demand-Driven MRP Promises : A Discrete Event Simulation Approach », cette thèse avait comme principal objectif de challenger le comportement de DDMRP, de MRPII et de Kanban face à différentes formes et amplitudes de variabilité.

Les résultats obtenus – par la recherche mais également sur un cas d’étude réel chez un sous-traitant aéronautique – ont souligné les atouts de DDMRP et notamment son extrême adaptation à différentes formes de variabilités – là où Kanban et MRP2 sont nettement moins performants.

En conclusion de la soutenance, le Président du Jury, Pierre Baptiste, avait souligné « le travail fourni [qui] ouvre de nombreux champs de recherche pour le Génie industriel ».

Romain Miclo est désormais le Directeur Opérationnel du laboratoire commun de recherche AGIRE (AGIlité et Résilience des Entreprises, créé en 2017 par AGILEA Conseil, ARMINES et l’IMT Mines Albi-Carmaux). Cet outil va permettre de transposer industriellement les travaux de recherche qui y sont menés – notamment une nouvelle thèse sur les concepts Demand Driven.

Le Laboratoire Commun AGIRE bénéficie de ressources pointues et complémentaires :

  • Une équipe et de moyens renforcés, parmi lesquels des enseignants chercheurs et des ingénieurs de recherche dédiés,
  • Des partenariats avec l’enseignement supérieur international, notamment l’Université d’Amsterdam et Polytechnique Montréal,
  • Des compétences et des développements autour du Big Data, du Machine Learning et de l’Intelligence Artificielle.

Pour télécharger le manuscrit de la thèse de Romain Miclo : cliquez ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *